Le blog 2009/2010

Les incorruptibles : le retour ?

jeudi 24 juin 2010 

Une réforme des retraites qu'on dissimule, des leçons de noblesse déplacées à notre équipe de foot, des ministres qui défaillent chaque jour un peu plus ... 
La politique de Nicolas Sarkozy semble à bout de souffle, alors que les Français attendent du Gouvernement et du Président de la République de donner l'exemple, et de faire preuve de sérieux en privilégiant la justice dans la mise en place des réformes du pays.
Et si on réformait réellement, et avec les Français ??
Les réformes pour financer les retraites doivent se faire dans le vrai dialogue, et la vraie concertation sans précipitation, et en n'occultant jamais les principes d'égalité de notre République.
Pourquoi demander à une seule catégorie de la population de faire des efforts ?
Et pourquoi ne réfléchit-on pas davantage dans le choix de la société que nous souhaitons léguer aux générations qui viennent ? Le fait que la population vieillit doit inviter l'ensemble des politiques à proposer une adaptation harmonieuse et humaniste. 
Le fait que la population vieillit doit aussi nous inviter à imaginer une politique de l'emploi plus offensive et efficace pour permettre un meilleur financement de nos comptes publics.

Richard VALENTE

Et maintenant ?

dimanche 11 avril 2010

Les élections régionales ont eu les résultats attendus : Une claque pour la politique gouvernementale,  un appui de la politique régionale des régions de gauche, et un taux d'abstention élevé.
Les enjeux à venir sont importants : comment après l'échec de la politique de Nicolas Sarkozy, et ses dérives incessantes doit-on construire un nouveau projet de société ? La politique du Président est à balayer d'un revers de main. Mais la politique des hommes et des femmes de gauche ne doit pas pour autant se passer du nécessaire effort de modernisation que le société entière est en droit d'espérer.
A l'évidence, la politique de demain doit permettre un sursaut d'humanisme et solidarité. La gauche très naturellement saura incarner cette évolution. Mais à l'évidence aussi, la politique de demain doit inviter les citoyens à s'intéresser à nouveau à la politique, tout comme, la politique de demain doit permettre une démocratisation plus grande via la fin du cumul des mandats, ou la fin de structures politiques gérant des deniers publiques n'émanant pas directement d'un choix des citoyens.

Richard VALENTE

C'est quoi une politique de caniveau ?

dimanche 28 février 2010 

Rien n'est jamais gagné à l'avance, mais il semble que les possibilités de victoire de la gauche aux élections régionales entraînent la droite à vouloir préférer les attaques odieuses.
Les polémiques au sujet de Ali Soumare portent clairement atteinte à la Démocratie, car elles éloignent les électeurs des vrais débats qu'ils sont en droit d'attendre : quelle politique régionale de la formation, du transport, de la Santé, de la culture, du Sport, ... ?
En Picardie aussi, il faut privilégier le vrai débat autour des thématiques qui intéressent. Le président Claude Gewerc et l'équipe régionale ont réussi à mettre en avant un bilan et un projet sérieux et porteurs d'espoirs.

Richard VALENTE

Tout ça pour ça ?

dimanche 14 février 2010

Nicolas Sarkozy, Eric Besson, et les autres nous avaient promis un débat important pour la République  ... Voilà donc arrivées les mesures "extraordinaires" de François Fillon à la suite du débat ! Un panel affligent de banalités et de mesurettes dignes de mériter le prix du Minuscule.
Les Français jugeront les résultats de ce déploiements de moyens, de phrases indigestes, aux relents nauséabonds.
La crise ne méritaient franchement pas un tel spectacle ridicule.
Et si le Gouvernement pensait aux vrais problèmes des citoyens ???

Richard VALENTE

Evolutions de société et politique : quels pas à faire ?

dimanche 7 février 2010

Parfois, certaines réactions politiques nous rappellent qu'il n'est jamais vain de secouer les archaïsmes de toute sorte. 
La mise à l'honneur d'un Georges Frêche me donne plus que jamais l'envie d'une nouvelle ère politique. Les réactions de Luc Chatel ministre de l'Education nationale et Christine Boutin - s'agissant d'un dessin animé favorisant une approche compréhensive et saine des rapports humains - font appel à des réflexes qui ne favorisent pas la tolérance, et la prise en considération d'une société qui doit toujours privilégier l'harmonie, et des chemins synonymes de paix.
Les Elections régionales à venir seront aussi l'occasion de montrer notre attachement à la tolérance, au pragmatisme et au sérieux.

Richard VALENTE

Le Président a-t-il compris les Français ?

dimanche 31 janvier 2010

C'était sur TF1 bien-sûr ... Le Président avait montré son attachement particulier au Service Public de la Télévision Française en fixant de nouvelles règles de dénomination du Président de France Télévisions. Aujourd'hui, Nicolas Sarkozy s'invite sur la première chaine de télévision en audience ...
Sur TF1, le Président a répondu tranquillement, avec son calme habituel et maîtrisé lors des grands rendez-vous politiques de la télévision. 
L'objectif très clair de l'Elysée était de montrer que notre Président n'était pas loin des préoccupations des Français. Alors, notre Président nous a toutes les 15 minutes indiqué qu'il nous comprenait au côté d'un échantillon de Français en proie aux difficultés de la crise, et d'un Jean-Pierre Pernault souriant.
L'exercice aurait presque semblé réussi, si le Président n'avait pas oublié d'ajouter à ses "Je vous comprends.", quelques solutions aux problèmes des Français.
Nicolas Sarkozy s'est contenté de nous ressasser ses éternels slogans sur le "travailler plus", et d'autres formules aussi creuses que les déficits qu'il laisse au pays au fil des mois ...
Nicolas Sarkozy invente l'action ... de l'immobilisme.

Richard VALENTE

Du carbone dans le moteur ?

vendredi 1 janvier 2010

Nicolas Sarkozy subit un net revers au sujet d'une politique gouvernementale qu'il avait souhaité exemplaire dans le domaine de l'environnement. 
On peut dans un premier temps s'étonner de l'état de notre Démocratie lorsqu'un gouvernement ose présenter un tel projet considéré comme anti-constitutionnel, injuste, et inefficace par les "sages" de notre République.
Ce projet est tout simplement surréaliste, et offensant pour les citoyens. Pourquoi ne considère-t-on pas que le principe du pollueur-payeur doit primer ??  Bien-sûr que chacun doit participer à l'effort de protection de l'environnement, mais un minimum de logique et d'équité est nécessaire.
La taxe carbone n'a aucun sens si les citoyens ne voient dans ce projet qu'un impôt de plus. Ce projet contribue à diminuer brutalement le pouvoir d'achat des français. En période de crise, même si des compensations sont annoncées, un tel signal est calamiteux.
Le projet est bel et bien raté. Et quel dommage ! Car une fois de plus, c'est notre environnement et les générations futures qui risquent de payer le prix de cette absence d'efficacité politique.

Richard VALENTE

Bonne année 2010 !

vendredi 1 janvier 2010 

Chères Citoyennes, 
Chers Citoyens, 
Chers Amis,

L'année 2010 est arrivée, et je vous souhaite à toutes et tous, les bonheurs les plus nombreux possibles.

En 2010, la crise ne devra pas nous faire oublier que notre société doit évoluer en se souciant à chaque instant des plus fragiles.
Depuis déjà de nombreuses années, beaucoup trop d'injustes réformes ont vu le jour, et beaucoup trop peu de progrès d'envergure synonymes d'humanisme accru ont été remarqués.

J'espère de tout coeur que les attaques opiniâtres portant atteinte à l'harmonie, que toute société espère, n'auront pas d'effets trop désastreux pour chacun.

J'espère que les échéances électorales de mars 2010 faciliteront l'instauration de politiques locales généreuses, mobilisatrices, et porteuses de solidarité et d'audace.

Plus que jamais, 2010 devra nous inviter à faire preuve d'un esprit de responsabilité et justice pour mieux préparer l'avenir des nouvelles générations.

Bonne année à toutes et tous !

Très sincèrement,

Richard VALENTE
Changer d'ère à Compiègne
http://www.RichardValente.net
http://www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

Joyeuses fêtes !

samedi 19 décembre 2009

A la veille de ces jours de fêtes, je vous souhaite à toutes et tous de passer de beaux moments, et formule le souhait que chacune et chacun puissent vivre une période à venir faite d'espoirs, réussites et bonheurs.

Très sincèrement,

Richard VALENTE
Changer d'ère à Compiègne
http://www.RichardValente.net
http://www.Compiegne-Gauche.net
06.29.75.78.68

La politique en chanson ?

lundi 14 décembre 2009 

Ils voulaient paraître modernes, branchés, câblés, "djeuns" ... Les voilà ridicules, et offensant la politique, la République et les Citoyens.
En période de crise, il n'est pas de bon ton de jouer devant le peuple, alors que le peuple pleure ... Ce n'est pas être rabajois ou démagogue que de dire les choses ainsi. La politique est quelque chose de sérieux, qui nécessite une certaine prise de hauteur, non pas pour s'éloigner des préoccupations des citoyens, mais pour réfléchir, proposer des solutions aux problèmes, et travailler au service de la population.

Oui ! L'UMP, les POP et les ministres sarkozystes ont perdu une occasion de rester discrets !

Richard VALENTE

Identité et Front national, même combat ?

samedi 28 novembre 2009 

Qui donc imagine que le débat lancé par Nicolas Sarkozy sur l'identité nationale est un débat sans arrière-pensée ? Personne, bien-sûr. Voilà donc une nouvelle perfidie politique qui risque de coûter cher à la Démocratie. En manipulant l'opinion par le biais d'un débat occultant les vrais enjeux du moment, Nicolas Sarkozy confisque aux Français l'outil principal de notre République : l'élection.
Fragiliser nos institutions : cette habitude de Nicolas Sarkozy devient donc sa marque de fabrique. L'entaille faite sur nos institutions se creuse de plus en plus. La dernière trouvaille du Président est de sacrer les élections régionales, élections "nationales" !! En un discours, Nicolas Sarkozy change les règles du jeu politique.  En agissant de la sorte, l'insulte faite aux électeurs est énorme, car voyons ... Monsieur Sarkozy,  lorqu'on est Président de la République, on se doit de respecter l'ensemble des institutions démocratiques. Toutes les élections ne se valent pas, et nos régions méritent les débats locaux utiles pour faire progresser les grandes thématiques comme le transport, la formation, le développement économique, l'environnement, le sport ou la culture.
L'identité nationale n'est ni un thème du Front national, ni un thème de l'UMP. L'identité nationale est un thème qui doit être abordé loin des tactiques politiciennes et des réflexes égoïstes, obscurantistes, ou indignes. Et oui, parler d''identité nationale n'est pas une priorité des citoyens ...

Richard VALENTE

Doit-on tuer les Conseiller généraux ?

samedi 31 octobre 2009 

Nicolas Sarkozy souhaite donc supprimer les conseillers généraux ... Vous aviez des doutes sur l'attachement de Nicolas Sarkozy à la démocratie et aux contre-pouvoirs ? Voilà une actualité qui ne va pas vous aider à être rassuré(e) sur l'approche présidentielle de l'équilibre nécessaire de notre fragile démocratie.
Bien-sûr, les institutions locales méritent plusieurs précisions sur l'attribution des compétences, et surtout une meilleure répartition des compétences locales. Doit-on pour autant supprimer des représentants du peuple (3000 !) au plus près des citoyens ? la réponse  - à  mon sens - est inévitablement négative.

Richard VALENTE

Vous n'auriez pas vu un sandwich ?

vendredi 29 octobre 2009

Cela se passait le 13 juillet dernier, un petit dîner de la Présidence française de l'Union Européenne a coûté pas moins de 5362 euros par invité.
Ce type de manifestation nécessitait de permettre à la France de garder son statut de pays moteur de l'Union Européenne. Fallait-il pour autant être indécent vis à vis des Français à qui Nicolas Sarkozy demande régulièrement des efforts de solidarité face à la crise ...
Nicolas Sarkozy rêve-t-il du retour à la monarchie ? Ou se moque-t-il complètement des citoyens en s'enfermant de plus en plus dans une tour d'ivoire ?  ...
Je propose l'instauration de pauses "sandwich" à l'Elysée pour compenser les dérives dépensières de Nicolas. Non, Monsieur Sarkozy ! Pas des encas de chez Fauchon !!

Richard VALENTE

Jean Sarkozy traumatise-t-il la République ?

dimanche 18 octobre 2009

Il paraît évident que les perspectives de voir Jean Sarkozy à la tête de l'EPAD ont quelquechose de choquant, et révoltant.
Un doute existe concernant les compétences du prétendant. Un autre doute existe s'agissant du processus démocratique qui permettra l'élection du président de l'établissement public d'aménagement de la Défense.
Soyons clair, le choc de l'opinion est grand parce qu'il s'agit d'une ascension particulièrement malsaine du fils du Président de la République. Je crois que ce choc doit être salutaire et doit à l'avenir nous permettre d'impulser un nouveau souffle démocratique dans notre système républicain. L'ensemble des acteurs politiques sont concernés. Ne nous le cachons pas, le déficit démocratique de notre pays est réel. Notre système politique a vieilli, et manque d'une place plus importante accordée aux citoyens de tous horizons. Pour faciliter cet éveil démocratique, tous nos processus de vote doivent permettre des élections en grand nombre au suffrage universel direct. Le cumul des mandats doit une bonne fois pour toute être aboli. Notre deuxième assemblée doit inviter la société civile. Et un véritable statut de l'Elu doit être imaginé.

Richard VALENTE

Affaires Polanski & Mitterrand  : quels malaises ?

samedi 10 octobre 2009

Les affaires Polanski et Mitterrand ont clairement fait naître un climat tout particulier dans notre République. Voilà donc le spectaculaire résultat d'intérêts nauséabonds ...
La prise de position de Frédéric Mitterrand et de nombreux artistes avait quelque chose d'indécent. La prise de position de ceux qui se sont acharnés à vouloir déterrer des histoires scabreuses l'est encore plus. Pourquoi n'a-t-on pas été choqué et condamné de façon définitive les turpitudes de Roman Polanski en son temps ? Pourquoi n'a-t-on pas été choqué des regrets et manquements graves de Frédéric Mitterrand lors de la sortie de son livre ?
Le fait que ces affaires soient exploitées de prime abord par Marine Lepen et les extrémistes devrait nous inviter à plus de clairvoyance, et à ne pas rejoindre trop rapidement la meute ...
La Morale en politique ce n'est pas l'attaque sordide et retardée pour affaiblir son adversaire lorsque cela peut revigorer un camp politique. La Morale en politique, c'est la prise de position immédiate, le respect de la justice, et  la mise en oeuvre d'une politique juste & égalitaire.

Richard VALENTE

L'automne de tous les désespoirs politiques ?

jeudi 24 septembre 2009 

L'été se termine, et l'automne nous présente ses nouvelles intrigues : l'affaire Clearstream.
Vous vouliez replonger dans les méandres d'une histoire politique qui donne des hauts-le-coeur ? 
Voilà le pire du pire ! Une guerre fratricide d'une violence inégalée. Et même si ces péripéties politiques ne sont pas d'un genre nouveau, on peut regretter que le pouvoir actuel ne parvienne pas à laisser imaginer un assainissement des pratiques dans la conquête du pouvoir.

Richard VALENTE

Loi HADOPI : la loi des dictatures  ?

jeudi 23 juillet 2009 

La loi "HADOPI" mettra bien longtemps pour être adoptée ... Je pense que les péripéties et les difficultés de cette loi sont bien le signe d'un malaise politique et démocratique. Cette loi a tout d'une loi sombre : sous couvert de la protection de la création, elle détruit purement et simplement une liberté fondamentale de plus. Non seulement, la loi ne sera pas applicable, et donc contraire à ce que l'on peut attendre des artisans de nos lois, mais en plus, avec l'interdiction du téléchargement important d'oeuvres artistiques via internet, les Français seront privés de l'accès facile et si utile à la culture. Notre système démocratique ne doit pas empêcher l'accès aux arts. Notre République doit permettre aux maximum d'individus de pouvoir s'épanouir et s'enrichir intellectuellement. Soyons donc réalistes ! Si les Français ne peuvent plus télécharger gratuitement des oeuvres, ils n'iront pas plus facilement à la rencontre de nos artistes ou de nos oeuvres émérites.
Nous devons imaginer une protection et rémunération adaptées des auteurs et compositeurs : des solutions existent. Quelques centimes de taxe par abonnement internet seraient tout-à-fait possibles, et bien moins contraignants. Ces taxes pourraient d'ailleurs concerner plutôt les fournisseurs d'accès internet que les consommateurs. Une politique culturelle budgétaire volontariste et ambitieuse aurait également l'avantage de conforter la pratique artistique et la survie de nos artistes et créateurs.

Richard VALENTE

Compiègne gagnante !

Pour rendre Compiègne gagnante, votre avis a du sens !

Tous les articles ...