Le blog 2010/2011

Pourquoi Martine Aubry peut gagner ?

samedi 13 août 2011 

Martine Aubry est candidate à la candidature du Parti Socialiste pour l'élection présidentielle. 
Ce positionnement m'amène à espérer le retour de l'alternance pour la France et les Français.
Parce que Martine Aubry a su démontrer la force de son engagement à gauche, et sa capacité à réformer le pays pour plus de progrès et justice sociale, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'entrevois les prochains enjeux citoyens.
Avec la ferme volonté de rassembler les Français, et de mobiliser toutes les énergies d'une société qui a envie de changement, Martine Aubry fait le choix d'une société apaisée, de sérieux et d'audaces pour redresser le pays.
La campagne des Primaires socialistes permet à chaque citoyen qui souhaite ce changement de soutenir ces options. Alors, ne soyons plus de simples observateurs ! Engageons-nous, et optons pour l'action et le renouveau !

Richard VALENTE

Tiens, c'est la crise. Et si on attaquait les plus fragiles ?

jeudi 11 août 2011 

Le monde est en crise. Les marchés nous proposent le spectacle de mouvances incertaines, périlleuses, déstabilisantes et inquiétantes. Tout le monde sait qu'une situation de crise engendre forcément une adaptation du comportement de consommation, et la mise en place d'actions permettant de ne pas sombrer par le biais notamment d'économies. Tout le monde sait également que les premières victimes d'une crise sont les plus fragiles, celles qui bénéficient de minimas sociaux, celles qui ont du mal à boucler leur fin de mois.
Et bien, c'est dans ce contexte que le gouvernement pointe du doigt les premières victimes de la crise, en les culpabilisant, ou en les considérant comme des fraudeurs potentiels. En période de crise, la proposition de création d'un fichier des allocataires des minimas sociaux est une de ces propositions non seulement iniques, mais aussi ridicules tant elle ne correspond pas aux solutions  d'ampleur qu'il est à imaginer pour créer de l'emploi, de la croissance et le retour à une situation économique plus saine.

Richard VALENTE

Après le choc, que faire ?

samedi 21 mai 2011 

Ce n'est bientôt pas un simple potentiel candidat à l'élection présidentielle qui ne devrait pas faire partie de la liste des prétendants au suffrage universel direct ... Le week-end du 14 mai 2011 aura été le point de départ d'une tristesse qui exige le sursaut immédiat.
Deux victimes sont d'ores et déjà à considérer : Dominique Strauss-Kahn et Madame Diallo. Dans quelques semaines, j'espère que nous pourrons savoir quelle est la plus terrible des victimes ...
Le PS et les Français ne doivent pas être la troisième et la quatrième victime ! Le projet du parti socialiste à un an de l'élection présidentielle mérite de se construire sereinement, et avec le même rythme pour répondre aux attentes très importantes des citoyens en 2012.

A l'attaque ! DSK, nouveau nom de code : "la cible" 

mardi 22 février 2011 

Tout le monde le savait : Dominique Strauss-Kahn allait faire une intervention télévisée ce week-end, et fort probablement, il n'allait rien annoncer de particulier, puisqu'il ne lui est pas possible d'entrer en campagne aujourd'hui.
La simple annonce d'une intervention télévisée aura suffi à créer un vent de panique terrifiant dans les médias et dans le camp de potentiels opposants. En laissant la place à des sous-entendus horribles, la Droite n'a pas simplement franchi une ligne jaune. DSK serait un candidat de l'étranger ? Un candidat de la bourgeoisie ? Un candidat de figuration ? Un candidat à la femme trop bavarde ? ... Un tel niveau d'attaque sent bon le racisme, la haine, le machisme et les violences d'arrière garde ... Cette volonté d'entrer en campagne si tôt, et avec tant de hargne cache avec maladresse la tentative de faire oublier les vrais sujets qui intéressent les Français, et les scandales officiels du bilan du Président Nicolas Sarkozy : la hausse du chômage, la baisse du pouvoir d'achat, et une politique étrangère honteuse.

Richard VALENTE

Un voyage de trop ?

dimanche 20 février 2011 

Michèle Alliot-Marie n'a-t-elle fait que s'embourber dans une situation la dépassant totalement ? Certes, notre Ministre des Affaires Etrangères ne sera pas la seule à s'être laissée surprendre par les événements tunisiens...
Elle aura incontestablement multiplié des maladresses qui entachent inévitablement l'image de la France. La République "irréprochable" que voulait vanter le président Sarkozy a disparu. La diplomatie raisonnée et humaniste de notre République est oubliée.
A quand le sursaut nécessaire pour réconcilier la France et l'amour des citoyens en direction de valeurs que l'on ne défend jamais suffisamment : Démocratie, Courage, et Défense implacable des plus fragiles face aux injustices, et totalitarismes de toute sorte ?

Richard VALENTE

Le somnifère du jeudi

mardi 15 février 2011 

Vous vous étiez confortablement installés dans votre fauteuil ? ou plutôt, vous vous étiez approchés  de votre poste de télévision pour écouter distraitement notre Président de la République ? Vous aviez imaginé quelques secondes - une fois n'est pas coutume - que Nicolas Sarkozy allait faire une annonce  décisive pour mériter une certaine confiance des Français ?
Chers Citoyens, aucune réponse n'est venue  pour nous rassurer. Pire, il restera de cette émission un souvenir particulier : celui d'une époque où le Président de la République s'invitait à la télévision devant un panel logiquement timide, et peu habitué à cet exercice tragi-comique. Nous nous souviendrons de cette époque où le "Roi" expliquait sa vision forcément "raisonnable", face à ses "sujets" préoccupés par les attaques incessantes d'une société cruelle. 2011 !! Cette époque où le Président paradait face à un journaliste gentil, souriant, et compréhensif. 2011 !! Cette époque où le Président se présentait avec l'aplomb incroyable d'un Nicolas Sarkozy oubliant ses promesses  ...  "Le chômage baissera bientôt, et je vous reverrai bientôt." Il n'en n'est rien. Nicolas Sarkozy aura bien évité de l'avouer très clairement. En revanche, il se sera contenté de retrouver ses réflexes populistes, en proposant une réforme qui ne résoudra en rien la mise en place d'une Justice efficace.

Richard VALENTE

Facebook permet-il la révolution ?

dimanche 6 février 2011 

La Tunisie et l'Egypte se révoltent, et les témoignages évoquant la force incroyable du réseau social Facebook ne cessent de s'accroître ...
Ce réseau que l'on qualifiait de "gadget", "ridicule", ou "futile" s'avère se transformer au fil des jour en médium incroyable synonyme d'espoir et de liberté. La sphère internet va peut-être, en ce début du XXIème siècle, démontrer toute sa force et sa capacité à faciliter les prise de conscience au de là la sphère politique. La sphère internet va peut-être prouver sa capacité  à générer le dialogue, et l'importance de considérer avec attention les avis des citoyens.
Soutenons avec force ces peuples qui ont le courage de dire "non" aux totalitarismes et excès de toute sorte !
Soutenons avec force les réflexes de dialogue et l'exigence démocratique !!

Richard VALENTE

Les rendez-vous de 2011

dimanche 30 janvier 2011 

Un grand rendez-vous particulièrement important pour le secrétaire de section que je suis : le rassemblement national des secrétaires de section PS.
Une journée de réflexion, mais aussi de mobilisation à la veille d'étapes cruciales.
Un vrai plaisir de retrouver 1500 camarades épris de la même passion pour faire changer la société et la rendre plus juste et solidaire !

Richard VALENTE

Communiqué - Secrétariat du PS de Compiègne

lundi 8 novembre 2010 

Chères Citoyennes, 
Chers Citoyens, 
Chers Camarades, 

J'ai été élu ce jeudi 4 novembre Secrétaire de notre section socialiste compiégnoise, et je remercie tous ceux qui m'ont accorder leur très très vif soutien.

J'ai été très touché par les nombreux témoignages de soutien, qui m'ont - une fois de plus - confirmé toute la richesse des militants de notre section compiégnoise. Je voudrais rendre hommage à toutes celles et tous ceux, qui ont  fait l'histoire de notre parti. Je pense notamment à Jean Barbier qui nous a quitté en septembre dernier.

Je voudrais également rendre un hommage tout particulier à mon prédécesseur Stéphane Coville. Il nous a montré la force et l'efficacité de son implication, mais aussi la réalité de qualités personnelles très nombreuses et utiles pour notre section.

Notre section est une section ouverte, où les qualités de chacun doivent être mises à l'honneur. Aussi, Théodora Goma-Ballou, qui a été candidate au secrétariat de section, aura toute sa place pour contribuer aux multiples travaux passionnants qui nous attendent.

J'aurai à coeur de promouvoir avec vigueur le dialogue, la réflection, l'action de terrain et l'organisation qui nous permettra tous ensemble de donner envie aux citoyens compiégnois de nous rejoindre, et  faire gagner nos candidats.

Nous ne manquerons pas d'associer les sections locales du compiégnois au cours de nos rencontres thématiques.

Nous nous sommes mobilisés ce samedi au cours de la nouvelle manifestation contre la réforme sur les retraites. Le signal que nous avons donné a encore toute son importance, face à un Président et un Gouvernement qui vont toujours plus loin dans l'entêtement, et la non-prise en considération de l'avis d'une majorité de Français.

Dès le 22 novembre à 20h00, nous organiserons notre première rencontre.  Le thème de cette rencontre sera notreconvention Egalité réelle. Nous pourrons débattre sur les thèmes que vous aurez sélectionnés, comme la lutte contre les discriminations, l'éducation-formation, l'autonomie des jeunes,  les services publics, l'égalité des territoires et le logement, ou encore l'économie sociale et solidaire.

Le vote de la convention se tiendra le 2 décembre, et sera précédé le 1er décembre d'une rencontre à Creil sur la thématique santé.

Je vous préciserai très vite les éléments d'information complémentaires autour de ces événements et rencontres.

Je vous recommunique mes coordonnées pour toutes questions, correspondances, suggestions, ou idées utiles :

Richard VALENTE
12 place du Marché aux Herbes
60200 COMPIEGNE
Tél. 06.29.75.78.68 
Tél/fax : 03.44.97.16.35
richardvalente@richardvalente.net

http://www.RichardValente.net
http://www.Compiegne-Gauche.net

Très sincèrement, 
& à très bientôt,

Richard VALENTE

Pourquoi les jeunes sont dans la rue ?

jeudi 14 octobre 2010

Cette semaine, les jeunes ont fait leur entrée dans l'actualité de la réforme des retraites. Et incontestablement, le Gouvernement ne semble pas apprécier cette nouveauté. Pourtant, comment ne pas respecter l'inquiétude d'une jeunesse confrontée de plus en plus à la rudesse de notre société ?  La jeunesse  doit travailler plus tard pour cause d'études nécessaires pour intégrer le marché du travail. Et la jeunesse devrait travailler plus longtemps pour cause de réforme injuste ? Il s'agit d'une double peine.
Le Gouvernement, à force d'oublier le dialogue et la concertation, a fini par faire se mobiliser une jeunesse qui préférerait étudier tranquillement, plutôt que de se battre contre une approche qui ne tient pas compte d'un des grands principes de notre République : l'Egalité.

Richard VALENTE

Une manif' excessive ?

dimanche 5 septembre 2010 

Le Gouvernement et notre Président de la République oseront-ils nous dire que les Français exaspérés par la politique actuelle ont tort de manifester dans la rue et montrer leur détermination à lutter contre une réforme des retraites injuste ??
Le Gouvernement se trompe, et indéniablement, sa manière d'aborder la réforme ne consiste pas à privilégier l'écoute des aspirations des forces vives de la Nation.
Les propositions du Gouvernement ne vont pas dans le sens de l'égalité. Elles remettent en cause des acquis sociaux, et ne tiennent pas compte des possibilités de ressources de financement qui éviteraient une réforme injuste.

Richard VALENTE

Communiqué - Candidature Secrétariat de section PS Compiègne 2010

dimanche 5 septembre 2010

Chers Citoyennes,
Chers Citoyens,
Chers Camarades,

J'ai proposé ma candidature comme secrétaire de la section PS de Compiègne ce vendredi 3 septembre. Par le biais de cette démarche, j'ai souhaité apporter une pierre à l'édifice de la passionnante construction d'un parti socialiste qui réfléchit, propose, et agit pour une société juste, fraternelle et humaniste que nous espérons tous.

Cette démarche me fait d'abord saluer Stéphane Coville qui vient de démarrer une nouvelle aventure professionnelle, et qui poursuivra avec l'implication qui est la sienne la défense de notre PS, et ses valeurs.

L'implication, c'est bien ce dont devra faire preuve notre prochain secrétaire pour faire gagner la gauche lors des prochaines échéances électorales.

J'ai toujours participé plus  qu'activement aux campagnes électorales du PS depuis mon adhésion en 2003. J'ai eu le  plaisir de vivre avec vous des moments heureux comme des périodes plus délicates.

Je sais que les périodes à venir nous laisseront à nouveau vivre des moments passionnants.

Ces victoires que nous voulons ne se feront jamais sans la mobilisation de tous. Et ensemble, nous pouvons imaginer et construire des méthodes qui nous permettront de gagner.

Ma candidature s'inscrit dans une démarche simple : animer, et faire avancer notre section en tenant compte des talents et sensibilités de toutes et tous.

Faire gagner nos candidats, ce sera bien sûr notre objectif face à une Droite qui ne cesse d'attaquer notre société et tout particulièrement les plus fragiles.

Au fil de mon expérience de militant, j'ai pu non seulement agir, mais aussi réfléchir et considérer que notre responsabilité peut être importante pour aider à la disparition de certaines injustices. Car oui, rien n'est  inéluctable. 

Mon parcours professionnel et notamment mes fonctions actuelles  de responsable  d'antenne en mission locale me font connaître de très près la dureté de notre société pour une partie de plus en plus importante de la population.

Mes responsabilités associatives comme Président des Scènes de l'Oise me font connaître le combat incessant pour faire vivre une dynamique culturelle.

Mon pragmatisme me fait imaginer des déclinaisons très concrètes que nous pourrons voir réaliser ensemble pour faire du PS un parti où la réflexion et l'action sont indissociables.

Je vous propose dès maintenant cette dynamique de dialogue et d'action.

Chaleureusement, 
Sincèrement,
& à votre écoute,

Richard VALENTE, 
richardvalente@richardvalente.net
www.RichardValente.net
06.29.75.78.68

Richard VALENTE

Une rentrée digeste ?

dimanche 29 août 2010

Au cours de l'été, Nicolas sarkozy et son Gouvernement n'auront eu de cesse de jouer avec le feu ... Dans une période où il serait plus que nécessaire d'unir les Français pour lutter contre la crise, et le retour à l'emploi, voilà Nicolas Sarkozy qui relance son thème préféré de campagne : la sécurité.  Tout irait presque bien, si les résultats du Gouvernement dans ce domaine n'étaient pas si mauvais. Tout irait presque bien, si Nicolas Sarkozy n'avait pas franchi la ligne jaune en oubliant dans son action, l'humanisme que toute République digne de ce nom doit mettre à l'honneur. Cette façon de désigner une population comme semeuse de troubles est inacceptable. Et cette façon de se débarrasser d'une catégorie de la population (de surcroît membre de l'Union Européenne) est à la fois inefficace et révoltante.
Il serait grand temps de redonner de la dignité à notre Pays. Et  pour tout vous dire, j'ai eu l'étrange et désagréable sentiment d'avoir honte de mon pays au cours de ces dernières semaines ...
Car, oui ! Notre démocratie ne doit pas faire s'entredéchirer des hommes et des femmes. Notre Démocratie doit réunir les hommes et les femmes pour construire notre société d'aujourd'hui et de demain.

Richard VALENTE

Tornades au sommet ?

dimanche 29 août 2010 

Eric Woerth, est-il une pauvre victime des médias ? Fait-il l'objet de harcèlements indignes ?
Les polémiques  au sujet des nombreuses questions concernant des pratiques plutôt douteuses laissent la place à un certain malaise ... Bien-sûr, quoique fusse l'étiquette politique du Ministre de la République, il est triste de voir tout être humain victime de ses égarements. La République doit pourtant être irréprochable. Et le nombre de témoignages retraçant une approche particulière de l'investissement politique laisse songeur.
Au fil des semaines, le doute ne semble plus véritablement de mise, et Eric Woerth semble bien cumuler des réflexes égoïstes qu'aucun Français ne peut accepter, et surtout en période de crise.

Richard VALENTE

Compiègne gagnante !

Pour rendre Compiègne gagnante, votre avis a du sens !

Tous les articles ...

​​Archives