Le blog 2014/2015

Le Renouveau socialiste : réunir, réussir, renouveler

samedi 16 mai 2015

Dans quelques jours aura lieu le Congrès du parti Socialiste. L'ocasion est donnée de réfléchir et débattre sur nos idées et nos projets pour la France et les Français.

Répondre à la demande de sens, d'espérance, d'objectifs et de résultats est essentiel.

J'ai souhaité défendre la motion du Renouveau Socialiste.

Réunir, Réussir et Renouveler sont les 3 axes forts du projet du Renouveau Socialiste. 

Pour retrouver la synthèse du projet : c'est ICI.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Le clip de Papiss est aussi un beau signal pour que l'on n'oublie pas nos quartiers !

mardi 24 février 2015

Le clip de Papiss est-il un signal adressé aux Elus de Compiègne ?
C'est peut-être aller vite en besogne, car le chanteur a sans doute avant tout voulu s'exprimer de façon artistique avec la fougue logique de la jeunesse, et un humour provocant que certains pourront apprécier.

Si des dérapages ont eu lieu, il est logique de les refuser.

On ne peut cependant s'empêcher d'être interpellé par le buzz médiatique qui s'offre à nous. 
Le Clos des Roses est avant tout un quartier où les talents et la richesse humaine ne manquent pas. 
C'est aussi un quartier qui s'est, certes, embelli mais qui souffre encore beaucoup de certaines problématiques du quotidien qui pourraient être résolues avec plus de police de proximité, et plus de lien social.

Quel dommage que l'équipe de Philippe Marini continue à refuser de façon politicienne de développer l'emploi  des jeunes dans nos quartiers. Combien d'emplois d'avenir la mairie a-t-elle recruté en 2013 et 2014 ? Presque aucun !! (La mairie refuse toujours de dévoiler son bilan à ce sujet.) Quel énorme gâchis !

Le dispositif "Service civique" pourrait créer de réelles opportunités de développer un mieux vivre au quotidien dans nos quartiers. Quel dommage que ce dispositif ne soit pas non plus utilisé.

Quel dommage que l'on ne soutienne pas plus la médiation en facilitant la professionnalisation des équipes.

Papiss vient de réussir à nous rappeler que l'on ne doit pas oublier nos quartiers.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Pourquoi nous ne devons pas régionaliser les missions locales

mardi 17 février 2015

Le Parlement étudie actuellement la "Nouvelle Organisation Territoriale de la République".
Dans ce cadre, plusieurs réflexions consistent à proposer la régionalisation du service public de l'emploi (hors Pole Emploi).
Parmi les acteurs de l'insertion, les missions locales sont des structures particulières s'adressant aux jeunes. Particulières, parce qu'elles ont :
la force d'un pilotage locale (via les intercommunalités le plus souvent), 
- la force d'un réflexe de travail partenarial (en oeuvrant quotidiennement dans la mise en place de projets associant Pole Emploi, l'Etat, la Région, les Départements,  les collectivités, les CIO, les entreprises, et le tissu associatif au service de la jeunesse),
- la force de l'approche globale (essentielle lorsqu'il s'agit d'aider à la réussite des jeunes en abordant aussi bien l'emploi, l'orientation, la formation que la vie quotidienne via la santé, le logement, la mobilité, la culture, la citoyenneté, ...).

Le réseau a plus de 30 ans. Il a su démontrer ses atouts, et sa mobilisation pour lutter contre le chomage des jeunes à maintes reprises. Les exemples des Emplois d'avenir et de la Garantie Jeunes sont frappants.

Dans son rapport très documenté, l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) a exprimé en 2013 un avis très clair sur la "régionalisation" éventuelle des missions locales :
"Les missions locales étant dotées d’attributions propres, confortées depuis leur création, et d’un financement partagé, la suppression de ces structures autonomes et leur intégration soit dans le cadre de « missions régionales », soit au sein des services des régions, n’est pas un scénario recommandé par la présente mission."

Si demain, le réseau des missions locales était régionalisé, il y aurait fort à parier que :
-  nos territoires perdraient en capacité d'innovation et d'expérimentation. (Les collectivités locales pourraient d'ailleurs ne plus financer le réseau.)
-  les actions essentielles de partenariats ne seraient pas rendues plus simples sachant que l'échelon de proximité mérite d'être privilégié,
- l'approche globale propre au réseau des missions locales depuis son origine (cf. 1982) pourrait être ammoindrie.

Un "double réseau" n'a pas de sens !
Quelle logique peut-on trouver en construisant un Service Public de l'Emploi incluant d'un côté, Pôle Emploi piloté par l'Etat, et d'un autre côté, toutes les autres structures pilotées par la Région en incluant les missions locales qui interviennent également sur des dispositifs pilotés par l'Etat comme les Emplois d'avenir ou la Garantie Jeunes ?

N'y a-t-il pas à imaginer le renforcement des dynamiques de partenariats tout en consolidant les structures qui oeuvrent pour le public, plutôt qu'en prenant le risque de les fragiliser ?

Ne créons pas de nouvelles structures. Mais permettons aux acteurs de mieux travailler ensemble.

Et bien-sûr ... Ne baisssons pas les crédits dédiés aux structures d'insertion en période de crise ! La Picardie a pour l'instant voté dans son budget primititif de décembre 2014, une baisse de 19% de crédits dédiés aux MEF et missions locales en 2015.

Gageons que de futures prises de décision feront évoluer positivement la situation.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Philippe Marini n'est pas Charlie, et c'est bien triste.

mardi 17 février 2015

Les Français et les Compiègnois ont vécu un mois de janvier fort en émotions.
Les attentats que nous avons connus ont été suivis de réflexes salutaires d'attachement à notre République et notre Démocratie. 
Un nombre impressionnant de citoyens s'est levé pour refuser les atteintes à la Liberté d'expression, et condamner les violences insoutenables.
Continuons à faire preuve d'esprit de rassemblement et de solidarité, car la République et la Démocratie le méritent ! 
A Compiègne, Philippe Marini se sera singularisé d'une étrange façon en brillant par son absence lors des rassemblements spontanés regroupant tous les démocrates aux opinions multiples.
Selon ses déclarations à la presse, le dimanche 11 janvier était pour lui un jour comme les autres : celui de sa promenade en forêt.
Pour d'autres Compiégnois, le rassemblement du dimanche 11 janvier était un rendez-vous que le 1er Magistrat de la Ville devait à tout prix honorer. Oui, les Compiégnois auraient apprécié voir aussi la présence du 1er Magistrat sur la place de l'Hôtel de Ville le 11 janvier.
Philippe Marini a revendiqué un "Je ne suis pas Charlie."
Je revendique comme des milliers d'autres un "Je suis Charlie". Et ce n'est pas une simple question de sémantique.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Délibération révolutionnaire : changement de nom du pont Solférino !

samedi 15 novembre 2014

A l'ordre du jour du Conseil Municipal du 14 novembre, le Maire de Compiègne a proposé une délibération révolutionnaire : changeons le nom du pont Solférino. Appelons-le Louis XV !

Comme Elu, je ne me suis pas exprimé sur le sujet, même si bien-sûr, je ne crois pas que cette décision impactera d'une manière positive la vie des citoyens et des acteurs économiques compiégnois.
Les sujets qui intéressent les Compiégnois concernent de nombreux thèmes : leur cadre de vie, l'éducation des enfants, la tranquillité publique, la vie associative, le pouvoir d'achat ...  Ces sujets m'invitent à vouloir consacrer toute l'énergie utile pour des évolutions positives et concrètes à l'échelle municipale.

En nommant le pont "Solférino", "pont Louis XV", on réduit en quelque sorte la rue historique commerçante de Compiègne : Solférino. Etait-ce l'option à prendre ? Je ne le crois pas vraiment.

Louis XV sera donc le nouveau personnage héroïque du Sénateur-Maire. 
Ouf ! Le pont ne s'appellera pas "Alexis Carrel". Nom d'une rue qui avait été nommée avec une provocation toute particulière par l'équipe municipale de Philippe Marini, il y a quelques années.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

 La cagnotte sénatoriale ne doit pas se transformer en cagnotte seigneuriale !!

Jeudi 2 octobre 2014

France 2 a épinglé Philippe Marini et la gestion très particulière des subventions sénatoriales qu'il octroie.
Les 1 214 581 euros accordés à Compiègne en 2013 par le Sénateur auront pu être appréciés. La mauvaise gestion de la ville au cours des dernières années ne laisse que très peu de marges de manoeuvre. *Entre 2007 et 2012, l'évolution de l'endettement a été de + 58%, et l'évolution du délai de désendettement de + 14%, (9.8 années soit beaucoup + que dans les villes du territoire où la tendance est à la nette baisse avec -12,5%). [*Sources Capital.]

En revanche, chacun pourra être embarassé d'apprendre que le Sénateur-Maire a également versé une subvention étonnante pour le financement de travaux peu convaincants : la paroisse corse St Sylvestre du village où se situe le château du Maire.

Non, la cagnotte sénatoriale ne doit pas se transformer en cagnotte seigneuriale !!

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Les habitants du Clos des Roses doivent être soutenus

Vendredi 26 septembre 2014

Les habitants du Clos des Roses viennent de vivre une série d'incidents graves dans le quartier.

Je voudrais d'abord exprimer mon soutien total à tous ceux qui sont victimes de ces actes répréhensibles qui atteignent tous les habitants, parce que les lieux publics sont à tous, et les attaquer heurte toutes et tous profondément.

C'est un sentiment de tristesse que je ressens tout comme beaucoup de concitoyens. Les habitants du quartier ne méritent pas cela !

Nous devrions tous nous unir pour réfléchir, et mettre en place des projets locaux qui permettent aux habitants de vivre plus sereinement dans le quartier.

J'ai dénoncé à plusieurs reprises l'échec de la politique municipale dans les quartiers compiégnois. Je suis effectivement convaincu que la police de proximité doit être renforcée à Compiègne. Je pense également que la médiation dans les quartiers doit être amplifiée fortement. Les dispositifs ne manquent pas : le service civique, les emplois d'avenir, la vitalité associative ... Tous ces outils permettent à une ville de créer des quartiers où personne n'est oublié, tout en tenant compte des marges de manoeuvre financières existantes.

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

La mobilisation de la rentrée doit être positive !!

Mardi 16 septembre 2014

C'est une rentrée ensoleillée qui nous accompagne, et ce retour d'un doux climat fait du bien à toutes et tous.

Il fallait bien cela, au moment où notre pays vit une rentrée très difficile d'un point de vue politique.

A l'échelle nationale, les Français sont impatients, et c'est bien compréhensible. Le retour de l'emploi est attendu, et les espoirs sont si forts que toute mauvaise nouvelle pour notre porte-monnaie vient assombrir notre moral.

En 2007 le déficit de la France était de 1221 milliards, en 2012, 5 ans après le quinquennat Sarkozy, il était de 1818* milliards soit une augmentation de 597 milliards ! (*Sources INSEE)

La situation de l'emploi en 2012 était aussi fortement problématique avec un taux de chômage ayant augmenté de 35% en 5 ans (+ 747 000 chômeurs de + entre 2007 et 2012 en France Métropole).

Avec une telle situation économique héritée du mandat de Nicolas Sarkozy, il n'est pas facile de tenir les rênes du pays ! 

En 2014, nous sommes baignés dans une sphère où l'urgence et l'instantané courcircuitent l'action de longue haleine que l'on doit accomplir avec ténacité et sérieux. 

Ni les dérives égoïstes, ni les dérives "people", ni les dérives éthiques n'ont leur place dans la politique. Et les Français ont pu constater que le Président et le Chef du Gouvernement ont réagi avec dignité et fermeté pour que demain les vrais sujets qui préoccupent les citoyens soient mis à l'honneur.

​A l'échelle locale, l'emballement, et l'approche politicienne doivent cesser. J'espère que la majorité municipale actuelle finira par cesser ses divisions, et son désir de privilégier les actions qui ne vont pas dans le sens du bien commun.

La gestion ou plutôt "non-gestion" de l'application de la réforme des rythmes scolaires est un exemple affligeant qui n'honore pas l'équipe UMP-UDI de Compiègne ...

Avec la rentrée, choisissons le pragmatisme et la mise en place de projets positifs pour toutes et tous et sur tous les plans !
  

Richard VALENTE
Conseiller municipal de Compiègne - Groupe Compiègne Gagnante
Secrétaire PS Compiègne
www.Compiegne-Gagnante.net
www.RichardValente.net
www.pscompiegne.fr

06.29.75.78.68

Compiègne gagnante !

Pour rendre Compiègne gagnante, votre avis a du sens !

Tous les articles ...

​​​​​​​​​Archives